Virée printanière en Médoc


Nos balades, Nos découvertes / mercredi, avril 10th, 2019

C’est le genre d’occasion qui sait nous rappeler combien on a de la chance de vivre et de travailler dans une si belle région ! Comme tous les ans à l’arrivée du printemps, le Médoc lance le bal des portes ouvertes. Un évènement aujourd’hui incontournable, où le choix des châteaux à visiter devient de plus en plus difficile tant il y en a qui jouent le jeu. Une chance pour nous qui sommes toujours à la recherche de pépites 🙂

Entre grands crus classés et propriétés plus confidentielles, entre architecture bourgeoise et chais en terre battue, on a adoré se promener dans ce beau vignoble qu’est le Médoc. Un évènement organisé par La Maison du Tourisme et des Vins de Pauillac et le Conseil des Vins du Médoc.

Château Lascombes – AOC Margaux

Nous avons commencé notre balade avec la visite d’un second Grand Cru Classé avant que d’autres aient la même idée. Château Lascombes nous a accueilli dans la brume matinale où nous avons vu le soleil se lever doucement sur sa magnifique bâtisse et ses vignes à perte de vue. Avec ses 120 ha de vignes, le château produit 300 000 bouteilles par an. Les vignes de 25 ans d’âge moyen permettent de produire deux vins en AOC Margaux et un vin en AOC Haut Médoc.

Le chai à barrique est un lieu superbe qui surprend par son étendue. Le vin fait son élevage pendant 16 à 18 mois, dont 4 mois d’élevage sur lie. La lie (sédiments restant de la fermentation) va apporter au vin une certaine onctuosité, de la rondeur et du gras. Habituellement, elle est bâtonnée dans la barrique afin de la laisser en suspension. Mais ici, les barriques sont simplement tournées grâce à un système sur roues et évitant ainsi le bâtonnage. L’avantage de cette méthode est que le vin n’est jamais en contact avec l’oxygène ce qui évite les risques d’oxydation. De plus, on utilise au château Lascombes d’immenses cuves souterraines pour filtrer la lie et assembler les différents lots de vin. Encore une fois, le but est d’éviter au maximum le contact avec l’oxygène. Une installation impressionnante, onéreux certes, mais très élégante et qui participe à l’élaboration de grands vins.

Nous avons dégusté le château Lascombes ainsi que le 2nd vin, le Chevalier de Lascombes. Deux vins exceptionnels, l’un plus complexe avec ses notes de cuir et de fruits bien mûrs. L’autre, plus accès sur le fruit et le boisé, plus facile à boire mais toujours avec beaucoup d’intensité.

Château Duplessis – AOC Moulis

Nous continuons notre route avec le Château Duplessis, une jolie propriété construite dans d’anciennes écuries. Ce Cru Bourgeois depuis 2015 est racheté la même année par Philippe Ferrier, après avoir appartenue à la célèbre famille Lurton, propriétaires de plusieurs domaines de la région. La famille Ferrier rénove alors le château de fonds en comble et s’offre notamment une magnifique salle de réception au coeur de la bâtisse.

Le maître des lieux nous fait déguster son millésime 2016 avec fierté en nous demandant notre avis sur la nouvelle étiquette ! Une personnalité affirmée et une réelle passion se lisent dans le discours de ce vigneron, fils de viticulteurs.

On a beaucoup apprécié ce millésime 2016. Il s’en dégage des arômes de fruits rouges, quelques notes de sous-bois, de poivre et de torréfaction. La bouche est souple, les tanins sont élégants et laissent place à une agréable finale. Un vin encore jeune qui s’épanouira avec le temps.

Château Fonréaud – AOC Listrac

On choisit de se poser à Listrac pour la pause déjeuner, l’occasion de déguster les bons burgers maison du food truck le French Yorker. Un régal ! On se presse ensuite dans la salle de dégustation du Château Fonréaud déjà bien remplie où la famille Chanfreau, propriétaire du domaine depuis 1962 présente sa belle gamme de vins en rouge et en blanc.

Parmi les rouges, nous avons dégusté le château Fonréaud ainsi que le Clos des Demoiselles, leur 2nd vin. Mais aussi le Château Chemin Royal, leur cuvée en AOC Moulis. Ces trois vins sont superbement bien fait, la qualité est au rendez-vous et c’était un réel plaisir de les découvrir.

Mais ici, on a plutôt envie de s’attarder sur leur vin blanc, notre coup de coeur de la journée ! Avec son assemblage de Sauvignon, de Sémillon et de Muscadelle, le blanc du Château Fonréaud offre une palette aromatique délicate et envoutante. Le nez est dominé par des notes de fruits exotiques et de fleurs blanches. En bouche, on retrouve beaucoup de fraicheur, des notes de citron, en parfait équilibre avec un palais plus rond et gras. Il laisse enfin une très belle longueur en bouche. Avec ses 3ha de vigne en blanc, moins de 20 000 bouteilles sont produites chaque année avec soin pour un tarif de 19€ la bouteille.

Château Nouret – AOC Médoc

L’envie nous prend de quitter la foule et de pousser notre balade jusqu’au bout du vignoble en AOC Médoc. Nous curiosité nous amène à Civrac, au Château Nouret, nouveau participant des portes ouvertes. Nous sommes chaleureusement reçu par Marion Fouchou, nouvellement directrice d’exploitation et Fabien Grosso, chef de culture. Dès notre arrivée, nous comprenons que nous sommes sur un domaine en plein renouveau. Un ancien chai s’agrandit et on devine déjà les futures lignes d’une belle bâtisse. Marion nous le confirme : le domaine a de beaux projets d’agrandissement.

Deux millésimes nous sont présentés au Château Nouret, le 2012 et le 2014. Deux millésimes très agréables à boire et un 2012 qui atteint enfin sont apogée. Le second vin, La Bacchante est un vin plus facile à boire tout en offrant une certaine complexité, des tanins soyeux et des fruits mûrs et gourmands.

Nous avons eu la chance de déguster le millésime 2018 en primeur. Sans aucun doute un beau millésime avec un grand potentiel ! On a déjà hâte qu’il soit disponible à la vente.

Enfin, le château vient de sortir son premier rosé 2018. Il s’agit d’un rosé de saigné très agréable, sur la fraicheur et le fruit croquant, idéal pour accompagner nos soirées d’été. Bref, on a craqué 🙂

Château La Tour de By – AOC Médoc

On termine notre aventure avec un incontournable sur le marché de l’oenotourisme : la Tour de By. C’est en effet une très belle propriété avec son château et sa tour, symbole de la propriété qui offre une vue incroyable sur ses 94 ha de vignes et sur l’estuaire de la Gironde.

Le Château La Tour de By offre une large gamme de vins. Les Tourterelles est un vin sur la souplesse et le fruits frais. Il est uniquement élevé en cuve pour en faire un vin facile à boire dans les 2-3 ans après sa mise en bouteille.

La Tour de By est la cuvée la plus représentative de son terroir et de son appellation. On retrouve ici toutes les qualités d’un grand vin : des fruits murs, des tanins fondus et une agréable longueur en bouche. Le passage en barrique se ressent et lui offre du caractère et un potentiel de garde intéressant (10 à 15 ans).

Enfin, la cuvée Héritage Marc Pagès est une cuvée haut de gamme où le Cabernet Sauvignon domine largement (80%). Le vin est produit sur les vieilles vignes de la propriété. Avec ses 18 mois d’élevage en barrique, il est beaucoup plus complexe et plus structuré. Il offre une palette aromatique marquée par le bois : la torréfaction, la fumé. Mais aussi des fruits bien mûrs et des notes de sous-bois. Un travail bien fait pour un grand vin de garde (15-20 ans).

Vivement l’année prochaine pour découvrir encore une nouvelle série de châteaux Médocains. Mais les portes ouvertes dans le Bordelais ne font que commencer ! Retrouvez toutes les dates sur notre agenda.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *