Nos trouvailles au salon des vignerons indépendants 2019


Nos balades, Nos découvertes / jeudi, mars 14th, 2019

Ils sont 7000 répartis dans toute la France. Les vignerons indépendants sont des passionnés, pleinement acteurs de l’élaboration de leurs vins. Nous étions présentes au salon des vignerons indépendants à Bordeaux pour la 20ème édition, et on a bien fait ! On vous présente nos coups de coeur.

Le salon de la proximité

A l’arrivée, c’est impressionnant. Un océan de stand pour caser plus de 300 domaines venus de toute la France ! Pour faire rentrer tout ce monde et ces montagnes de cartons bien remplis dans le hall 3 du parc des expos, chacun s’organise comme il peut sur son petit stand. L’espace est réduit mais cela favorise la proximité et l’échange avec les vignerons, ça tombe bien on est là pour ça. On observe vite que beaucoup de consommateurs qui arpentent les allées sont des habitués venus renouveler leur cave pour l’année ou faire des découvertes, aidés de leurs chariots mis à disposition.

Quel plaisir de pouvoir échanger directement avec les propriétaires de ces domaines qui tiennent bon face aux campagnes de rachat des grands groupes. Des propriétés familiales et des propriétaires authentiques qui viennent à la rencontre de leurs clients pour vendre le fruit de leur travail sans intermédiaire. Après 20 ans de bouche à oreille, le salon des vignerons indépendants est un beau rendez-vous ouvert au public qui a accueillit cette année pas moins de 35 000 visiteurs sur 3 jours, une vraie réussite !

Des vins du Bordelais très bons et accessibles

Pour commencer, on rencontre Jean-Guy Méric des vignobles Méric et fils, l’une des plus anciennes propriétés de la commune de Sainte-Croix-du-Mont. Il nous présente ses rouges : Château Bel Air (Bordeaux supérieur) avec une belle rondeur et des tanins fondus et Château Croix de Bern (Côtes de Bordeaux), bien équilibré et facile à boire. S’en suit la dégustation d’une belle bouteille de blanc moelleux joliment nommée la Fleur Bel Air, un pur délice ! Parfait intermédiaire entre sec et liquoreux, il s’équilibre bien avec son petit goût sucré, une pointe d’acidité et son doux arôme d’abricot. A déguster sur un foie gras ou un bon fromage. Passez les voir les 8 et 9 juin, ils seront ouverts pour les portes ouvertes des Cadillac Côtes de Bordeaux ! -> Retrouvez notre agenda des portes ouvertes ICI.

Nous nous sommes arrêtés sur le stand du Château Baulos Charmes, un petit domaine de 6 ha à Cadaujac, niché entre deux grands crus classés. Sean Matthys-Meynard, au commande depuis 2007 après une reconversion, nous fait déguster son très bon rouge typique des Pessac-Léognan, fruité, élégant avec une bonne longueur. A 18,50 € la bouteille au château, on peut s’offrir un joli flacon de cette appellation très qualitative ! Ce vigneron passionné produit également des vins de Graves au Château Cabannieux un peu plus loin à Portets. En rouge comme en blanc, c’est une belle réussite pour un budget accessible entre 9 et 13,50 € la bouteille. Le blanc travaillé avec des batônnages sur lies fines est très plaisant avec ses arômes fleuris et fruités, l’alliance parfaite du sémillon et du sauvignon blanc.

Enfin, notre troisième coup de coeur en Bordelais revient au Domaine Haut Montlong qui propose une très belle gamme de toutes les couleurs en Bergerac et trois cuvées de Monbazillac. Laurence Métifet qui gère ce domaine nous accueille très chaleureusement aux côtés d’Adeline qui prend le temps de nous présenter chaque cuvée. On commence par le blanc sec « Eclat de fruit » qui porte parfaitement bien son nom. Ce blanc plein de fraîcheur offre un parfum d’été très agréable avec des arômes de fruits blancs et d’orange sanguine. En rouge, les cuvées « Tradition » et « Laurence » sont des vins faciles à boire sur le fruit rouge qui s’accorderont facilement sur les viandes rouges et les fromages. La cuvée « les vents d’anges » élevé en barrique est plus complexe, c’est rond et élégant avec des tanins présents mais fondus et des notes d’épices très agréable. Une belle découverte en appellation Bergerac avec des prix allant de 6 à 13€ en rouge, 6 à 7€ pour les blancs et de 8,50 à 16€ pour les Monbazillac.

LE coup de coeur du salon

Au détour d’une allée, nous nous arrêtons sur le stand du Domaine Montmartel situé à Tulette dans la vallée du Rhône. Damien Marres reprend cette propriété familiale en 2002 fondée par son grand-père en 1919. Dès la création du vignoble, il s’impose une démarche exemplaire : aucun pesticide ni insecticide ! C’est donc tout naturellement que ce domaine est conduit depuis 2010 en agriculture biologique.

Il nous présente son blanc en AOC Côtes du Rhône 2018 avec son assemblage étonnant de viognier, clairette et roussane. Dès le premier nez, on est déjà ravis sur des notes de fruits exotiques. En bouche c’est encore mieux, aromatique avec tout juste ce qu’il faut d’acidité, un vrai vin plaisir. Le rouge en AOC Visan Côtes du Rhône Villages millésime 2016 est à la hauteur de son frère. Il est assemblé de syrah, de grenache et de carignan. Une belle robe grenat et une souplesse en bouche qui met bien en valeur des arômes de fruits rouges et d’épices. On l’imagine très bien sur des viandes rouges et des plats en sauce. Le rapport qualité-prix est exceptionnel : 8,50€ pour le rouge et 6,10€ pour le blanc sur le salon, on a craqué ! Des vins très qualitatifs et parfaitement équilibrés, rien à redire. Le coup de coeur n°1 de ce salon.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *