Bordeaux Tasting 2018


Nos balades, Nos découvertes / mardi, décembre 18th, 2018

C’est sous la pluie et dans un contexte difficile que cette septième édition du Bordeaux Tasting s’est déroulé. Et pourtant, le producteur de l’évènement Terre de vin peut se féliciter d’avoir réussi à maintenir cet évènement incontournable, qui s’est déroulé dans les meilleurs conditions possibles. Les six sites qui accueillaient les quelques 200 producteurs venus de Bordeaux, de France et du monde entier ont maintenu leurs engagements. Seule la bulle qui devait abriter les Bordeaux et Bordeaux Supérieurs a était annulée et déménagée à l’intérieur du Palais de la Bourse. Les visiteurs passionnés étaient bien au rendez-vous pour échanger avec les vignerons et faire de belles découvertes. Les Denises ont aussi fait leur petit tour, voici nos chouchous !

Les coups de coeur des Denises

Comment ne pas être charmé en entrant dans ce majestueux Palais de la Bourse. Nous sommes là dés l’ouverture des portes et nous avons le plaisir de profiter d’une salle encore peu bondée. Terre de Vin aime surprendre et cette année encore les dégustations sont ponctuées par des moments de grâces avec des chants d’hommes et de femmes dirigés par un chef d’orchestre à la fenêtre, ou bien d’un petit groupe de musiciens se déplaçant au quatre coins de l’atrium.

Pour commencer, nous rencontrons Benjamin Hessel du Château des Annereaux qui nous présente ses vins certifiés AB depuis 2007. Nous goûtons les millésimes 2011 et 2012 en AOC Lalande de Pomerol, très agréable avec leurs notes fumées. La cuvée « L’âne mort » 2015 est remarquable par son assemblage de 80% de Merlot et 20% de Petit Verdot. Un vin très parfumé qui rappelle agréablement le goût d’une gelée de groseille.

Nous continuons avec l’excellent Château Pindefleurs que nous avions déjà pu découvrir lors des portes ouvertes des Saint-Emilion en avril dernier. Un coup de coeur qui se confirme avec ce si particulier « Les Enfants de la Plaine », un monocépage de Merlot ultra parfumé qui offre un aller-retour express dans un champs de violette ! Une petite pépite facile à boire qui se déguste sans attendre !

Nous allons à la rencontre du Château de La rivière, chef de file de la petite mais néanmoins incontournable appellation Fronsac. C’est Xavier Buffo, directeur général du château en personne qui nous fait goûter ses vins. Le millésime 2015 offre un résultat puissant et une belle expression. Il nous propose aussi Les Sources de Château de La Rivière 2016, une belle trouvaille à moins de 10€ pour ce vin d’apéritif ou de grillades à déguster dans les 3 à 5 ans.

Nous terminons en beauté sur notre péché mignon avec un grand Sauternes : le Château de Rayne Vigneau, 1er cru classé de Sauternes. Et quelle chance, c’est le fabuleux millésime 2009 qui nous est proposé ! Un grand vin équilibré aux arômes de mangue et d’abricot. Le « Madame de Rayne » 2003 est quant à lui à son apogée avec sa belle couleur cuivrée et ses jolis parfums de sirop d’érable et d’orange amère qui nous ai conseillé sur un poulet rôti, on en rêve !

Les vins bio à l’honneur à la Maison Darnauzan

Cette année, la part belle est faite aux vins bio. Bien plus qu’une tendance, la transition agro-écologique est un enjeu de taille pour le vignoble Bordelais. L’adresse incontournable de la rue St Rémi accueillait huit producteurs pour l’occasion.

Nous commençons par le Château Sègue Longue Monnier, en biodynamie depuis 2014 sur la commune de Jau-Dignac-Et-Loirac, en AOC Médoc. Exception de Sègue Longue Monnier 2014 nous a ravi avec ses arômes végétals et confiturés.

Nous dégustons ensuite le Château Doyac en appellation Haut-Médoc, propriété familiale de 25 ha située à Saint-Seurin-de-Cadourne. En bio depuis 2014, ils ont commencé leur transition en biodynamie qui se terminera en 2019. Ils utilisent des tisanes et du compost pour chouchouter leurs parcelles de merlot et de cabernet-sauvignon. De jolis vins tout en rondeur qui se dégustent même un peu jeune.

Nous avons aussi pu découvrir les vins atypiques du groupement Bordeaux Vineam qui réunit six châteaux labellisés AB dans 5 appellations différentes. Le Biofull 100% Malbec sans sulfites ajoutés nous a séduit par son intensité, sa robustesse et ses arômes de fruits noirs.

HVE, le label en vogue

L’école du vin de Bordeaux organisait comme chaque année plusieurs ateliers thématiques tout au long du weekend. Nous avons pu assister à celui sur les labels verts. Après un rappel des mentions obligatoires sur les étiquettes, l’animatrice présente les labels écologiques en plein développement à Bordeaux et ailleurs.

La certification environnementale mise en place suite au Grenelle de l’environnement a notamment attiré l’attention des participants. Elle reconnait les exploitations engagées dans des démarches plus respectueuses. Trois niveaux se distinguent, dont le plus haut : le label HVE. Ce label « Haute Valeure Environnementale » engage le vigneron à une obligation de résultat sur plusieurs indicateurs, avec entre autres une meilleure gestion des ressources en eau, des produits phytosanitaires, et de développement de la biodiversité. Un premier pas significatif qui prouve que la prise de conscience écologique est bien présente à Bordeaux.

Pendant cet atelier, nous avons pu déguster un Château Lestrille millésime 2017 en AOC Entre-deux-mers. Ce vin blanc estampillé HVE, limpide à la couleur or à séduit toute la salle avec ses arômes marqués de pamplemousse. Le prestigieux Château Bellevue en AOC Saint-Emilion cuvée 2015 à conclut en beauté cet atelier sur des arômes de fruits rouges et de violette.

Rendez-vous prit l’année prochaine pour l’édition Bordeaux Tasting 2019 qui se déroulera les 14 et 15 décembre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *